Le photo club du Raincy présente

Les passages Parisiens et l'architecture dans la ville

Jusqu'au 24 février 2020 à la médiathèque du Raincy


L'AUTEUR DU MOIS 

Jacques FABRE

      Mon premier appareil de photo m’a été offert par un photographe ami de mon père. Un format type Roleiflex à l’ancienne mais un modèle pour enfant d’une grande simplicité .Qu’importe à 7 ans c’était un merveilleux cadeau et des expériences qui s’annonçaient.

  Fort de mon entrée dans le monde des grands j’utilisais ma première pellicule de douze poses sous le soleil des Pyrénées. Dès la dernière photo prise j’ai voulu voir le résultat et donc en toute logique enfantine j’ai ouvert l’appareil,déroulé la pellicule de celluloïd et à ma grande surprise je constatais un noir absolu, aucune trace visible  des images sensées être enregistrées !

    C’est ainsi que je n’ai jamais vu mes premières œuvres !!!!!

    Dix ans plus tard, peut-être un peu plus ,  mes maigres économies autorisent l’achat d’un Foca puis d’un Focaflex puis un jour un Canon2000 d’occasion. Nous sommes bien sûr à cette époque sous le règne de l’argentique, construction d’un labo de 1 mètre carré au sol dans la cave de mes  parents et en route pour l’aventure, papiers tous formats pellicules noir et blanc par rouleaux de 50 mètres , photos vacances, photos de rue dans Paris que je découvre , technique apprise grâce aux conseils paternels.

   Et la vie continue. Photos à tendance naturaliste, documents photo sur microscope de façon très bricolo  et archaïque.

   Presque une quarantaine d’années plus tard je rencontre Marcel qui sachant que je touchais un peu à l’aquarelle me propose un autre art celui pratiqué au Club de photo du Raincy.

   La semaine suivante j’arrivais au cours du mercredi de CLaude, un grand maître,  pour un essai et de fil en aiguille d’Asa en Iso de calques en masques je me suis pris au jeu du numérique et de l’amitié de toute une équipe dévouée. Mon plus grand remerciement serait d’atteindre le niveau de Claude, de Didier et bien d’autres.

Patience !

   À présent j’ai un faible pour plusieurs types d’images, les natures mortes, les paysages, les séries sur un thème voire même éditées en petits livres, le graphisme, la couleur avec en mémoire des maîtres de la peinture comme Nicolas de Staël dont j’apprécie la douceur des formes et des couleurs , l’art abstrait celui du peintre Zao WOU ki ,Georges Mathieu, je serais incomplet dans mon propos si je ne citais Pierre Soulages qui a placé le Noir au rang d’une véritable couleur .

     Les grands photographes classiques  H. Cartier Bresson et Martine Frank, Willy Ronis .

    J’aime en eux cet art du savoir tirer juste, et au bon moment avec patience , d’avoir conçu l’image avant de déclencher .

 

Le chemin est long, la pente est rude, mais il y a au bout la lumière !

Que souhaiter de plus que la Lumière ... alors belles photos à tous.

 

                                                                      Jacques



Stéphane

est publié 

Etes-vous un GAS (acheteur compulsif de matériel photo)   ?

 "Le jour d'après"

Gilles



Infos Club

Adhérents

Les Galeries

Nos Liens




Nos Challenges